LE RWANDA ESTIME QUE L'ACCORD SUR LES MIGRANTS ABANDONNé NE PRéVOIT PAS DE REMBOURSEMENT

Suite à l'annonce du retrait de l'accord controversé sur l'expulsion des migrants conclu avec le Royaume-Uni, le Rwanda a déclaré que l'accord ne prévoit pas de remboursement des fonds déjà versés par Londres.

Suite à l'annonce du retrait de l'accord controversé sur l'expulsion des migrants conclu avec le Royaume-Uni, le Rwanda a déclaré que l'accord ne prévoit pas de remboursement des fonds déjà versés par Londres.

Arrivé au pouvoir après une victoire écrasante, le nouveau premier ministre britannique Keir Starmer a annoncé, samedi, l'abandon du plan controversé visant à expulser des demandeurs d'asile et migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni vers le Rwanda.

Lors d'une interview à Kigali mardi, le porte-parole adjoint du gouvernement rwandais, Alain Mukuralinda, a déclaré que "l'accord que nous avons signé ne stipulait pas que nous devions restituer l'argent".

Le chef du parti travailliste a affirmé que le projet d'expulsion du précédent gouvernement conservateur, était mort et enterré alors que Londres a déjà versé 280 millions d'euros à Kigali dans le cadre de ce plan depuis que l'ex-Premier ministre Boris Johnson l'a annoncé en avril 2022.

2024-07-10T10:00:30Z dg43tfdfdgfd