COMMUNE DE LIBREVILLE/RESTAURATION DE L’ORDRE URBAIN SALUéE PAR GILDAS BEKALE B’ONDO

9 juillet 20240

La célébration du 64e anniversaire de l’Indépendance du Gabon arrive à grand pas. A l’ère du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI),le Délégué spécial en charge de la commune de Libreville, le Général Jude Ibrahim Rapontchombo veut d’une cité attrayante, Libreville la belle. Une initiative saluée et appréciée à sa juste valeur par Gildas Bekale B’Ondo, Président de l’Ong Croix Jaune Humanitaire Africaine.

Le 17 août de chaque année, le Gabon célèbre son accession à la magistrature suprême. A Libreville, le Délégué spécial veut d’une cité propre. Depuis quelques mois, le Général Jude Ibrahim Rapontchombo sillonne les artères des arrondissements pour vérifier l’effectivité des missions qu’il avait assignées aux différentes brigades de la Mairie de Libreville "Il faut restaurer l’ordre urbain", tel est le souhait du Général aux commandes de la commune de la capitale gabonaise.

Une bonne initiative, qui selon Gildas Bekale B’Ondo, Président de l’Ong Croix Jaune Humanitaire Africaine est à saluer. "Il faut restaurer nos villes, restaurer nos quartiers, restaurer nos villages en les rendant propres et attrayants. Je suis de ceux qui soutiennent cette action, moi qui suis responsable d’une ONG humanitaire. Une nouvelle page de notre pays est entrain de s’écrire avec à sa tête, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema. Nous avons d’ailleurs la chance de l’avoir pour bâtir notre pays. C’est le cas du Délégué spécial qui fait du bon travail au niveau de la commune de Libreville."

Cette inspection, faut-il le souligner, a pour objectif, d’identifier les avancées de la mission de restauration de l’ordre urbain. "Il faut redonner à la Ville de Libreville, son rayonnement d’une cité aussi belle et propre. Il faut procéder à la sensibilisation des populations. C’est ça aussi la restauration des nos mentalités pour le bien de tous", renchérit Gildas Bekale B’Ondo, Président de l’Ong Croix Jaune Humanitaire Africaine.

Le Général de brigade Jude Ibrahim Rapontchombo appelle les populations de la commune de Libreville au bon sens. "Nous pensons qu’il était important à l’heure de la restauration des institutions, que nous remettions au goût du jour, un certain nombre de symboles pour l’histoire et la postérité. C’est la restauration qui est en marche, peut s’écrier le Président de l’Ong Croix Jaune Humanitaire Africaine.

MTM

Provided by SyndiGate Media Inc. (Syndigate.info).

2024-07-10T01:12:19Z dg43tfdfdgfd