ASSEMBLÉE NATIONALE - LES NOUVEAUX DéPUTéS PRENNENT LEURS QUARTIERS

Le Palais de Tsimbazaza fin prêt pour accueillir les nouveaux élus.

Aujourd'hui, les députés vont se réunir pour la première fois à l'occasion de cette nouvelle législature. L'élection des membres du bureau permanent sera au programme. Hier, les derniers préparatifs étaient toujours en cours avant d'accueillir les nouveaux députés.

Coup d'envoi. La nouvelle législature débute ce jour à l'Assemblée nationale, avec la tenue d'une session spéciale. Afin de recevoir les cent soixante-trois nouveaux occupants des sièges de Tsimbazaza, la totalité du personnel de l'Assemblée s'est activée depuis plusieurs jours. Hier, dans la matinée, les techniciens étaient encore en train de réaménager la salle des séances. Douze nouveaux sièges sont installés pour accueillir le surplus de députés. Lors de la dernière législature, les parlementaires de la Chambre basse étaient au nombre de cent cinquante-et-un.

La salle des séances risque d'être bondée aujourd'hui surtout que ce sera l'occasion pour les députés d'élire le nouveau président de la Chambre, les membres du bureau permanent et les présidents des commissions. Il est prévisible que la journée d'aujourd'hui soit une exception vis-à-vis du taux d'absentéisme souvent fort des députés lors des réunions et sessions. Le seul qui sera probablement absent sera le député élu à Vangaindrano, Sylvestre Mahavitara, qui est actuellement en prison.

La semaine dernière, Calvin Randriamahafanjary, secrétaire général de l'Assemblée nationale, annonçait que les responsables se réunissent régulièrement à Tsimbazaza depuis quelques temps dans le but de peaufiner cette session synonyme de début de législature. Il déclare également qu'il est prévu que les députés passent au vote dès l'après-midi. Il explique que cela dépend tout de même de l'organisation des parlementaires en session.

Sur le plan sécuritaire, les responsables de la sécurité de l'institution de Tsimbazaza étaient présents hier matin, vêtus de survêtements. On a également remarqué la présence de nouveaux députés. Pety Rakotoniaina, élu du district d'Ikalamavony, était présent et s'activait avec ses collaborateurs dans toute l'enceinte du palais.

Perchoir

La session spéciale qui commence aujourd'hui débutera dès la matinée, bien que le programme ne soit pas affiché à l'entrée du Palais de Tsimbazaza. Le perchoir sera occupé par le doyen des parlementaires et le plus jeune élu. Cette fois-ci, Gascar Fenosoa du district Tana III et Modeste Rakotorahalahy du district de Mandoto vont donc présider la séance au début. Le premier occupera le poste de secrétaire et le second celui de président. Cependant, dès l'élection du président de la Chambre, ce dernier prendra immédiatement sa place au perchoir et présidera la suite de la session.

Sur l'élection, l'article 12 alinéa 3 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale stipule que « le président de l’Assemblée nationale est élu à la tribune, au scrutin secret uninominal, à deux tours : si la majorité absolue n’a pas été acquise au premier tour, la majorité simple, entre les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix au premier tour, suffit au second tour et en cas d’égalité de suffrages, le plus âgé est élu ».

Les membres du bureau permanent à élire

Selon l'article 11 du règlement intérieur, le bureau permanent de l’Assemblée nationale se compose d'un président, de sept vice-présidents, dont un pour l’opposition, de trois questeurs, d’un rapporteur général et d’un rapporteur général adjoint. La composition du bureau doit refléter la configuration politique de l’Assemblée nationale.

Ravo Andriantsalama

Provided by SyndiGate Media Inc. (Syndigate.info).

2024-07-10T03:03:24Z dg43tfdfdgfd